Des activités uniques et inoubliables à Saint-Pétersbourg

À cheval sur le delta de la Neva, Saint-Pétersbourg est un monument vivant de l’ambition impériale de la Russie au XVIIIe siècle. La deuxième ville de Russie affiche à la place ses références culturelles. À part la centrale des beaux-arts de l’Ermitage, le corps de ballet Mariinsky et le théâtre Mikhaelovsky, la ville cache d’innombrables attraits que vous devez voir au moins une fois dans votre vie.

Le ballet

Le corps de ballet phare de Saint-Pétersbourg est l’une des principales compagnies de ballet au monde que vous devez voir lors de votre voyage St Petersbourg. Le Ballet Mariinsky a sa résidence officielle au théâtre Mariinsky de la ville, un gâteau de mariage vert d’eau et crème d’un bâtiment. Dans son cadre au bord du canal au cœur de Saint-Pétersbourg, il accueille des représentations d’opéras ainsi que des ballets classiques. L’auditorium, avec ses balcons ornés, peut accueillir 2 000 personnes.

La société Mariinsky remonte au 18ème siècle. Ses anciens élèves comprennent Rudolf Noureev, qui a fait défection vers l’Ouest en 1961, Mikhail Baryshnikov et Anna Pavlova. Le corps de ballet – la principale compagnie de danseurs, par opposition aux danseurs vedettes et aux directeurs d’école – est connu pour ses lignes parfaites et sa discipline.

L’Église du Sauveur sur le sang répandu

S’élevant au bout du canal Griboïedev, cette église se distingue par ses cinq coupoles en oignon kaléidoscopiques et luisantes. Il rappelle volontairement la cathédrale Saint-Basile de Moscou. Ce style architectural distinctif s’appelle le nationalisme romantique, considéré comme authentiquement russe. Son nom officiel est l’Église de la Résurrection.

L’histoire derrière l’existence de l’église est dramatique. Il a été commandé par le tsar Alexandre III après que son père, l’empereur Alexandre II, ait été mortellement blessé dans une tentative d’assassinat. La construction s’est terminée en 1907, et après avoir subi une période de négligence pendant la période soviétique, elle a été rénovée tout au long des années 1970 et 1980.

Les palais du village de Pouchkine

Isolées dans les bois et les prairies, à environ 30 km du centre de Saint-Pétersbourg, se trouvent les anciennes résidences d’été de la royauté russe. Le village de Pouchkine, nommé par les Soviétiques d’après le poète bien-aimé de la Russie, Alexandre Pouchkine, est également connu sous le nom de Tsarskoïe Selo (village des tsars). Ses palais les plus célèbres sont le palais Catherine, Peterhof et Pavlovsk.

Le palais Catherine est une sorte de monstre, avec une façade bleue, blanche et dorée et des intérieurs rococo incroyablement extravagants. Ses points forts comprennent une grande enfilade de salles d’État, une immense fresque au plafond intitulée le triomphe de la Russie et une salle de bal couverte d’or et de miroirs. La partie la plus somptueuse du palais est la salle d’ambre restaurée – entièrement meublée dans ce matériau brillant.

Peterhof en hydroptère

Situé à 25 km (15,5 miles) à l’ouest de Saint-Pétersbourg, Peterhof fait partie du village de Pouchkine (village des tsars). Si vous visitez en été, la meilleure façon d’atteindre ce palais d’été de Pierre le Grand est en hydroptère sur le golfe de Finlande. En hiver, la mer Baltique gèle, ce qui rend les traversées impossibles, mais la vue sur les vastes plaques de glace des jardins de Peterhof offre une vue impressionnante.

En été, vous pourrez vous promener dans le domaine de Peterhof, en admirant les fontaines en terrasse de la Grande Cascade. L’architecture et l’aménagement paysager font consciemment écho au Versailles français, visité par Pierre le Grand en 1917.

À cheval sur le delta de la Neva, Saint-Pétersbourg est un monument vivant de l’ambition impériale de la R     ussie au XVIIIe siècle. La deuxième ville de Russie affiche à la place ses références culturelles. À part la centrale des beaux-arts de l’Ermitage, le corps de ballet Mariinsky et le théâtre Mikhaelovsky, la ville cache d’innombrables attraits que vous devez voir au moins une fois dans votre vie.

Le ballet

Le corps de ballet phare de Saint-Pétersbourg est l’une des principales compagnies de ballet au monde que vous devez voir lors de votre voyage St Petersbourg. Le Ballet Mariinsky a sa résidence officielle au théâtre Mariinsky de la ville, un gâteau de mariage vert d’eau et crème d’un bâtiment. Dans son cadre au bord du canal au cœur de Saint-Pétersbourg, il accueille des représentations d’opéras ainsi que des ballets classiques. L’auditorium, avec ses balcons ornés, peut accueillir 2 000 personnes.

La société Mariinsky remonte au 18ème siècle. Ses anciens élèves comprennent Rudolf Noureev, qui a fait défection vers l’Ouest en 1961, Mikhail Baryshnikov et Anna Pavlova. Le corps de ballet – la principale compagnie de danseurs, par opposition aux danseurs vedettes et aux directeurs d’école – est connu pour ses lignes parfaites et sa discipline.

L’Église du Sauveur sur le sang répandu

S’élevant au bout du canal Griboïedev, cette église se distingue par ses cinq coupoles en oignon kaléidoscopiques et luisantes. Il rappelle volontairement la cathédrale Saint-Basile de Moscou. Ce style architectural distinctif s’appelle le nationalisme romantique, considéré comme authentiquement russe. Son nom officiel est l’Église de la Résurrection.

L’histoire derrière l’existence de l’église est dramatique. Il a été commandé par le tsar Alexandre III après que son père, l’empereur Alexandre II, ait été mortellement blessé dans une tentative d’assassinat. La construction s’est terminée en 1907, et après avoir subi une période de négligence pendant la période soviétique, elle a été rénovée tout au long des années 1970 et 1980.

Les palais du village de Pouchkine

Isolées dans les bois et les prairies, à environ 30 km du centre de Saint-Pétersbourg, se trouvent les anciennes résidences d’été de la royauté russe. Le village de Pouchkine, nommé par les Soviétiques d’après le poète bien-aimé de la Russie, Alexandre Pouchkine, est également connu sous le nom de Tsarskoïe Selo (village des tsars). Ses palais les plus célèbres sont le palais Catherine, Peterhof et Pavlovsk.

Le palais Catherine est une sorte de monstre, avec une façade bleue, blanche et dorée et des intérieurs rococo incroyablement extravagants. Ses points forts comprennent une grande enfilade de salles d’État, une immense fresque au plafond intitulée le triomphe de la Russie et une salle de bal couverte d’or et de miroirs. La partie la plus somptueuse du palais est la salle d’ambre restaurée – entièrement meublée dans ce matériau brillant.

Peterhof en hydroptère

Situé à 25 km (15,5 miles) à l’ouest de Saint-Pétersbourg, Peterhof fait partie du village de Pouchkine (village des tsars). Si vous visitez en été, la meilleure façon d’atteindre ce palais d’été de Pierre le Grand est en hydroptère sur le golfe de Finlande. En hiver, la mer Baltique gèle, ce qui rend les traversées impossibles, mais la vue sur les vastes plaques de glace des jardins de Peterhof offre une vue impressionnante.

En été, vous pourrez vous promener dans le domaine de Peterhof, en admirant les fontaines en terrasse de la Grande Cascade. L’architecture et l’aménagement paysager font consciemment écho au Versailles français, visité par Pierre le Grand en 1917.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.